Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 06/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Corporation de Columbia

le Lun 7 Mai - 21:32

Corporation de Columbia

1) Généralités


Inspirations culturelles de la nation (facultatif) : Rapture dans Bioshock, les Etats-unis pre-guerre dans Fallout, avec, peut-être, une petite touche de Brave New World.

Drapeau (Image + Lien sur un hébergeur d’images) :
https://cdn.discordapp.com/attachments/426487700548222976/442739347502923807/union_global_corporate_flag_by_daisukekazama.png

Nom officiel de la nation : Corporation de Columbia
Nom courant de la nation : Columbia
Gentilé du pays : Columbiens

Langue(s) officielle(s) de l'État : Columbien
Autres langues reconnues : Aucune
Devise(s) Nationale(s) : Fait ce qu’il te plaît si le mérite te le permet

Hymne national (Écrite ou en lien url vidéo/son) :

Entendez-vous les louanges du progrès ?
Chants immortels vantant la liberté
Nous en voulons pas de confort.
Car il n’y a pas de dieu pour admirer nos efforts
Uniquement la force, seulement la liberté
Lève toi, jeune héros ! Toi qui cherches le bien
Que notre péché éclaire tous les humains !

La balise immortelle nous montres le chemin
Allons de l'avant, nous qui cherchons la gloire!
Levons nos épées face aux nuages
Pour le Salut de Columbia !

Nous n’avons pas de devoirs, seulement des désirs
Fait ce qu’il te plaît, toi pour qui le mérite le permet !

Jamais nous ne serons renversé
Créons notre propre destinée
Que notre amer péché
Brille pour l’éternité !
Gloire à Columbia !

Alors vos envies guider notre chemin
Allez en avant et recherchez la gloire
Levons nos épées face aux nuages
Pour le salut de Columbia !


La monnaie : Dines

La capitale : Delivrance
Description :

Delivrance est la capital de la Corporation de Columbia. Siège des centres de pouvoir de tout le pays, aussi bien économique que politique, la cité est un étrange assemblage semblant au premier abord complètement désordonné. A la pointe de la technologie, Delivrance est constitué de diverses quartiers et zones aux architectures très différentes, tous collés les uns contre les autres, voir empiler au même endroit ! Contrairement à la plupart des autres cités, Delivrance n’a pas été organisée autour du siège de la corporation, situé dans la partie Ouest de la ville, mais bien autour du port et des quais de la cité, à l’Est. De part ses origines, la mer a toujours eu une énorme importance pour Delivrance, aussi bien dans son histoire que pour son économie, principalement basé sur le commerce.

Ainsi, en résumant grossièrement, nous pouvons trouver à l’est de la ville, le plus dans les terres, les instances de pouvoirs (des banques, le siège de la corporation, les différentes cours de justice et de lois), et à l’ouest, proche du port, les casernes et zones industriels. Avec au milieu de tout cela, diverses quartiers d’habitations placés de manière anarchique dans la cité.

Population : 50 millions (- 5 points de création)

2) Aperçu de votre nation



Donnez un bref aperçu du pays joué et de sa situation intérieure  actuelle :

La géographie de Columbia est plutôt équilibré. Construite principalement sur la façade maritime, les frontières du pays se sont peu à peu étendus vers l’ouest, si bien qu’elles englobent finalement les plaines et forêts près du nord-est du continent. On compte quelques mines en la possession de Columbia, mais rien de bien important. Le climat du pays est continental, tout ce qu’il y a de plus normal. Bien dans l’hémisphère nord, les ports de Columbia ne sont pas en proie aux glaciations polaires, si bien que les ports sont fréquentables à chaque période de l’année. La population est majoritairement répartie sur le littoral, une grande partie résidant dans la cité même de Delivrance.

A Columbia, les deux mots les plus importants sont « liberté » et « mérite ». Comme l'indiqua l'écrivain émigré Andrew Ryan :
"J'ai choisi... Columbia. Une nation où les artistes ne craindraient pas les foudres des censeurs. Où les scientifiques ne serait pas inhibés par une éthique aussi artificielle que vaine. Où les Grands ne seraient plus humiliés par les Petits. Et, à la sueur de votre front, cette cité peut aussi devenir la vôtre."

Columbia est, en théorie, une utopie du capitalisme ». Une société complètement libre de la religion et du gouvernement, où tout citoyen peut réaliser ses rêves et travailler pour son propre profit, plutôt que pour l'accomplissement altruiste du besoins d'autrui. Les "meilleurs et les plus brillants" sont octroyés d'une liberté de volonté et de choix total, sans retenue par le gouvernement, la religion ou par des institutions similaires. Ainsi, à Columbia, le mérite et la puissance font tout. Les Columbiens considèrent qu’il est naturel que les plus forts et les plus intelligents dominent, car tel est l’ordre naturel des choses. Les libertés individuels sont le fondement même de Columbia : si on y met le prix, rien n’est impossible à réaliser dans ce pays. Aucune éthique, si ce n’est la réussite, n’est en vigueur ici, et le pays est propice à tous les excès.

Les inégalités et la discrimination a Columbia sont monnaies-courante, mais pas comme on pourrait l’entendre : les Columbiens ne font aucune distinction entre les genres, l’ethnie ou l’orientation sexuelle. Tout ce qui compte pour eux est la réussite et le mérite. Un individu en bas de la pyramide sociétal, qui n’a jamais particulièrement recherché à s’élever ou qui n’y arrive tout simplement pas sera regarder avec dédain et largement abusé par les classes supérieurs. Si le plus pauvre d’Edalia peut véritablement devenir une des plus grandes puissances du pays si il met du sien (les familles riches n’étant pas épargné par le darwinisme social qui règne ici), dans les faits, la grande majorités des classes inférieurs vivent dans l’insécurité. Mais sans moyen d'action réelle, les petites gens encaissent aussi bien qu'ils le peuvent les caprices des puissants, comme on leur explique, des plus aptes. Après tout, si eux sont en dessous et les autres au dessus, c'est bien qu'il doit y avoir une raison ?

La Corporation de Columbia est dirigé par une oligarchie composé des cinq chefs d’entreprises les plus puissants du pays. Le capitalisme étant ce qu’il est, les membres qui composent ce « top 5 » ont tendances à changer très souvent, la politique Columbienne étant un véritable panier à crabe. L’oligarchie possède le pouvoir exécutif dans l’ensemble du pays, et possède également le contrôle effectif de la capital, Delivrance. Le reste du pays est divisé en 5 districts, dirigé par un « Sénateur » nommé par l’Oligarchie, et qui possède le pouvoir législatif sur son district. A l’origine, le but de cette division administrative était d'aider à créer une législation bénéficiant à tous les états avec des intérêts régionaux communs, mais assez restreinte pour ne pas affecter les états avec des intérêts ou une culture politique dissimilaire, ce qui aurait aidé à faire face à la menace Fanatique. En fait, cela a créé encore plus de conflits au sein du gouvernement Columbien, puisque les Districts font typiquement tout leur possible pour promouvoir leurs intérêts aux dépends des autres. Ce qui, vu la politique Darwiniste Social de Columbia, n’est pas nécessairement mal vu.

En apparence, la Corporation de Columbia est donc assez désunit, mais il n’en est rien dans les fait : Les Columbiens sont profondément patriotique, croyant appartenir à la plus « juste » des nations, ou règne la liberté et ou seul ceux qui le mérite peuvent y avoir accès. C’est cette idéologie capitaliste qui cimente véritablement Columbia, servant de dogme quasi-religieux pour les habitants du pays, ce qui a bien été montré lors de la précédente guerre. Le mérite, la liberté, la consommation : tel sont les seuls dieux que prient les Columbiens.

3) Institutions gouvernementales



Gouvernement (général) : Ici, décrivez votre gouvernement de la manière la plus générale possible.

Exécutif : Le pouvoir est détenu par un conseil Oligarchique, composé des dix chefs d’entreprises les plus puissants et riches de Columbia. Ils possèdent également le contrôle de l’armée Columbienne, et décident de la majorité des affaires du pays. Le conseil réside à Delivrance.

Législatif : Chaque District, Delivrance y compris, possède une assemblée composé en majorité d’industriels et d’actionnaires, chargé de voter les lois. Ils demeurent sous la surveillance du conseil Oligarchique, mais possèdent une grande liberté d’action quand aux lois pouvant être édicter.

Judiciaire : Columbia possède un système de justice à deux vitesses : on trouve, d’un coté, les tribunaux civils, gérer par les Sénateurs des différents Districts, mais dans les faits quasi inutilisé. En effet, Columbia est célèbre pour ses conditions de travail abusives et sa législation qui cautionne quasiment tout sauf le meurtre. Presque tout est légal à Columbia, tant que le prix y est mis, si bien que les tribunaux civils ne sont presque d’aucune utilités.

D’un autre coté, on trouve les « Tribunaux arbitraires ». Une justice à sens unique ou n’importe quel entreprise peut attaquer un état, mais jamais l’inverse. On trouve dans ces tribunaux arbitraux des arbitres, en théorie neutre, mais aussi des avocats d’affaires et même des lobbyistes. Ces tribunaux arbitraires sont une des armes privilégiés du conseil Oligarchique, lui permettant d’attaquer économiquement les autres nations capitalistes, voir même de remettre au pas les sénateurs un peu trop indépendantiste. Les plus puissantes entreprises formant le gouvernement de Columbia, les tribunaux ne sont par contre jamais utilisé contre la Corporation de Columbia.

Moyen de Nomination :

- Les membres du conseil oligarchique sont choisis parmi les plus puissants chefs d’entreprise de Columbia. En théorie, chacun peut s’y inscrire : il suffit juste qu’une place se libère (souvent après un malheureux « accident ») et de prétendre au poste. Dans les faits, ce sont bien sûr les plus riches et les plus influents qui occupent ses post, bien que quelques petits malins, par les jeux d’alliances, parviennent parfois à siéger au conseil sans être particulièrement riche. C’est considéré comme tout à fait légitime, car il faut être sacrément malin pour parvenir à se frayer un chemin à travers le conseil. Ces « nouveaux riches » sont donc regardés avec respect par leur aînés. Les Sénateurs sont eux choisis par le Conseil Oligarchique. Le mandant d’un sénateur est de 5 ans, mais est renouvelable sans limite. Quand aux membres du Conseil Oligarchique, il est en théorie « ad vitam aeternam ».

- Les députés des assemblées législatifs sont élus selon un système censitaire classique. Seuls les citoyens dont le total des impôts directs dépasse un cens, changeant selon les états, mais tournant généralement autour de milliers de Dines, sont électeurs. Les fondateurs de Columbia considéraient en effet que le vote était une fonction, et que par conséquences, seuls les individus ayant les capacités (intelligence, niveau économique) d'exercer cette fonction devaient y participer. Une fois de plus, on retrouve ici l’idéologie « méritocratique » de Columbia. Le mandant d’un député est de 5 ans, renouvelable sans limite.

- Il n’y a pas de condition particulière pour être membre du corps judiciaire. Il suffit juste de suivre les études adéquats.

Autre : Toutes les informations supplémentaires sur les institutions gouvernementales.

4) Relations extérieures

Bloc ? : Bloc de L’Ouest
Influence : Indiquez ici sur quels pays vous exercez de l’influence, et à quel pourcentage. De base, seules les superpuissances ont de l’influence sur d’autres pays, mais il est possible d’en acheter avec vos points de départ ; néanmoins, vous ne pouvez en avoir que sur trois pays au maximum, pour un total de 10% par pays maximum.

5) Personnages clefs



Personnages clefs et titres nominatifs composant la nation sur le champ politique ou autre : La politique Columbienne étant très changeante, il est rare qu’un seul personnage parvienne à acquérir assez de pouvoir pour contrôler à lui seul la majeur partie du pays. Néanmoins, on peut noter ici les cinq membres de l'oligarchie Columbienne, considéré par tous comme les hommes les plus puissants (et par conséquent les plus dangereux) du pays.

Solf J Kimblee, Directeur-général de "Crimson Industries"  :


D'origine Asiatique, Solf J Kimblee est le directeur-général de "Crimson Industries", une société spécialisé dans l'élaboration d'explosif. Membre le plus ancien du conseil, il est considéré comme le "Leader" de Columbia. C'est un homme très malin, cultivé, polie, mais aussi un fervent partisan du Darwinisme social qui définit Columbia. Il est de loin le plus intelligent et manipulateur du conseil, mais n'est pas dénué de moral : si son sens honneur est très tordu, en adéquation avec son idéologie, il reste un homme de parole qui déteste devoir trahir ses idéaux, aussi vil soient ils. Plus amoral qu'autre chose, il se présente comme un observateur curieux et apathique la plupart du temps, évaluant les gens et les situations tout en rejetant la moralité et le concept de zones grises comme facteurs contaminants. Conduit par des mentalités telles que «la survie du plus apte» , Kimblee prend un grand plaisir à déterminer si la volonté et / ou la force d'une personne ou d'un parti est capable de maîtriser les autres et de maintenir ses idéaux jusqu'au bout.


Ladd Russo, gérant de la société "Withe rails":


Né de la riche famille Russo, Ladd est le plus jeune membre du conseil, mais aussi un des plus actifs. Gérant de la société "Withe rails", spécialité dans le transport, la communication, et plus particulièrement les chemins de fer, le lion blond est connu pour son impulsivité et sa soif de sang à peine dissimulé. Ladd est un sadique bavard qui trouve un véritable divertissement dans le meurtre, vivant la vie comme il lui plaît. Il est toujours honnête à propos de qui il est en tant que personne, se dévoilant ouvertement et intentionnellement dans ses tendances violentes :  il semble animé par un besoin constant de dépenser son énergie. Ladd est beaucoup plus intelligent qu'on pourrait le penser au première abord : Il est un tueur, mais il n'est pas un tueur aveugle ; ce n'est pas qu'il ne peut pas planifier, c'est que ça ne l'amuse tout simplement pas. En fait, et aussi surprenant que cela puisse paraître, ses techniques simples mais brutal semble tout à fait fonctionner, ce qui lui a permis d'acquérir suffisamment de pouvoir et d'influence pour accéder au conseil. Il est considéré comme la "Brute" du conseil, chargé de maintenir l'ordre au sein de Columbia.


Debito Eremita, patron du plus grand Casinon de Columbia, "Coins":


Dans un pays ou l'argent est roi, Debito Eremita est sans doute le prince de la nation. Chef de la chaîne de luxe et de casino la plus prospère de Columbia, Debito est un homme très effronté et insouciant, qui prend plaisir à taquiner les autres membres du gouvernement. Grand hédoniste, il cherche constamment à s'amuser et est un coureur de jupons reconnu, mais peut être très sérieux lorsqu'il est en colère. Malgré l'impression que son comportement habituel peut donner, il est très rusé et compétent, étant celui qui gère l'économie de Columbia ; c'est un administrateur doué qui a réussit à relativement limité la casse durant la Guerre Noir, lui assurant ainsi une place de choix au conseil.

Miss Fortune, dirigeante de la "Bilgewater":

Kenny Ackerman, président de "Security Corps":


6) Religion



Influence et place de la religion dans l'état : Les Columbiens sont majoritairement athée, la religion ou l’éthique n’ayant que peu de place dans une telle société. La guerre mondial contre les Fanatiques n’a de plus pas vraiment aider au développement de la religion dans cette région. Pendant la Grande Guerre contre les Fanatiques, en tant que pays d’Edelia, fut une des premiers envahis. Pour les Fanatiques, Columbia était une nouvelle Sodome, un lieu de vice et de libertinage où la religion n’avait aucune place (une description par ailleurs tout à fait exact). Néanmoins, protégé par les montagnes de l’Ouest de la péninsule, le pays résista étrangement bien. La religion n’avait jamais été très importante pour les Edaliens, descendant des pirates et autres colons de la région ayant toujours recherché l’or et la liberté. Aussi, sous peine de voir son idéal s’effondrer, Columbia fut obligé d’entrer en guerre. Les montagnes offraient un parfait moyen de résistance, et la marine Columbienne parvenait à relativement bien repousser les potentiels flottes ennemis. Ainsi, si le pays souffrit, comme tous, de cette guerre mondial, il s’en tira bien mieux que ce qui aurait pu être attendu de cette nation axé sur l'économie.

7) Forces de l'ordre



Type de forces de maintien de l'ordre : Columbia ne possède aucune police public. Ce sont les différentes sociétés et industries qui sont chargé de faire respecter l’ordre, par le biais de leur milice et gardes privées. Leur ordre, en règle général, étant donné la nature de l’Oligarchie en place. En cas de litige entre deux milices privées, c’est l’armée, bras armée du conseil, qui est chargé de rétablir l’ordre.

Nombre :  / .

Cool Economie



PIB National : 300 000 000 000 (-6 points de créations)
PIB/Habitant :  6000
Inflation : 10 % ( + 2 points de création)

Système Economique : Capitalisme libéral

Prix des infrastructures publiques : +10%
Croissance du PIB privé : +0,7% par an
Bonus de stabilité économique
Grande attirance des entreprises étrangères
Interdiction de provoquer délibérément de l’inflation
Investissements tentaculaires (les investisseurs nationaux ont de l’argent placés dans tous les pays qui acceptent le libéralisme)

9)  Dépense de points



Revenus : 400 000 000 (- 5 points de création)
Soldats : 50 000 soldats mobilisables ainsi que 100 véhicules ( -3 points de création)
Instabilité : 0
Technologie : 15 civile – 15 militaires – 20 économique ( -5 points de création)
Corruption : 3  (+ 1 points de création)
Clientélisme : 3 (+ 1 points de création)
Admin
Messages : 186
Date d'inscription : 05/05/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://coldwar.forumactif.com

Re: Corporation de Columbia

le Mar 15 Mai - 17:02
Je valide, voici tes cartes locales de métropole et de colonies :



Et le lien



Et le lien

Ta métropole dispose de ses 8 Etats, répartis comme suit : 1 pauvre, 5 moyens et 2 aisés. Tu as 6 villes.
Tes colonies sont divisés en 7 Etats répartis comme suit : 5 pauvres et 2 moyens. Elles ont 2 villes.

Merci de faire tes cartes en privé, pas en public. Smile
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum